Nightbane 2

Nightbane 2

“Nightbane” est le second tome de la saga “Lightlark”. Repartez sur l’île de Lightlark auprès d’Isla, Oro, Grim et les autres pour une nouvelle aventure. Cette fois une guerre gronde ! Isla devra faire un choix, apprendre au plus vite à contrôler ses pouvoirs et retrouver ses souvenirs.

Un grand merci aux éditions Lumen pour l’envoi de ce roman en service presse numérique. Vous pouvez le retrouver en librairie depuis le 18 avril 2024.

Si vous n’avez pas lu le premier tome, ne lisez pas ce retour de lecture qui contient des révélations. Si la série vous intéresse et que vous voulez en savoir plus, venez découvrir le tome 1 en cliquant sur son titre : Lightlark.

Dans le tome précédent : Lightlark

Nous découvrions la malédiction qui touchait l’île de Lightlark et les six royaumes. L’île n’était accessible que cent jours tous les cent ans. Les six souverains devaient alors s’affronter lors du Centennal pour ne pas être celui qui devait mourir. Or lorsqu’un souverain meurt c’est tout son peuple qui disparaît avec lui. La seule manière de lever la malédiction qui frappait tous les peuples de façon différente (les stellaires meurent à 25 ans, les sauvages mangent des coeurs humains, les nocturnes ne peuvent plus sortir de nuit etc.) était la mort, justement, d’un souverain. Isla, la reine des sauvages, avait mis fin à la malédiction malgré son absence de pouvoir.

Dans ce tome : Nightbane

La malédiction est levée mais Isla ne peut pas vivre tranquillement son histoire d’amour avec Oro : car Grim et ses Nocturnes restent une menace. Une guerre est en cours pour sauver Lightlark. Tout s’accumule entre cette menace, le danger d’un groupe de rebelles qui semble vouloir tuer Isla, l’apprentissage de ses pouvoirs de Sauvage et de Nocturne, et l’intérêt de retrouver les souvenirs de son passé avec Grim (qu’il a effacés.) Isla devra faire un choix. La jeune femme est perdue mais tout repose sur ses épaules car elle est le poison et le remède.


Retour de lecture

J’avais hésité à suivre l’aventure Lightlark avec “Nightbane”. Je gardais un bon souvenir de l’univers de fantasy que j’avais envie de voir développer. C’est ce qui m’a poussée à continuer l’aventure avec Isla. Une fois la malédiction passée, les différents royaumes devaient retrouver leur puissance et leurs particularités. Une belle manière de développer l’univers. Et… ce n’est pas ce qui se passe. “Nightbane” prend plutôt la direction de développer la romance et le triangle amoureux entre Isla/Oro et Isla/Grim. Il y a pourtant du potentiel avec les créatures ancestrales, par exemple, mais cette mythologie propre à Lightlark reste en retrait. La lectrice de fantasy en moi ne s’y est pas totalement retrouvée.

Un gros soupir (qui n’engage que mon avis)

Si vous êtes des lecteurs et lectrices de romance actuelle, ne vous sentez pas visés, cet avis est personnel. Sinon, ne lisez pas la suite. Mais j’ai envie de pousser un coup de gueule car “Nightbane” est le parfait exemple de ce que je reproche (personnellement) à la dark romance. Il met en avant une relation amoureuse toxique comme étant la meilleure car elle est vivante, palpitante et passionnée. Et dénigre la relation qui pourrait être saine mais qui est fade et sans intérêt.

Je parle bien sûr de la relation avec Grim et celle avec Oro. Grim est ce que l’on appelle un “morally grey character” (je découvre cette notion) comme on en voit fleurir de plus en plus. Il est torturé, sombre, et l’héroïne est la seule qui lui fait ressentir de l’amour et une forme d’empathie. Nous découvrons comment leur histoire s’est construite à travers des flashbacks quand Isla se souvient. Pendant une bonne partie de leurs interactions il l’insulte (idiote), lui dit ensuite qu’elle lui appartient et qu’il deviendrait fou si un autre la regardait…

Il se comporte avec elle comme si elle lui appartenait. Dans cette histoire et dans les retours que j’ai pu lire, c’est glorifié et apprécié comme étant passionné et intéressant. Je ne juge pas, chacun ses goûts. Ce genre de relation a tendance à me gêner car sous couvert d’amour et de protection, je vois plutôt une appartenance et une protection d’un bien (c’est sa chose, elle n’est qu’à lui et il est prêt à tout pour la garder.)

Au contraire, la relation avec Oro est jugée fade, comme un frère et une soeur. Contrairement à Grim il est tendre (si, si), prend soin d’elle, n’est pas jaloux maladif (il ne lui reproche pas son histoire avec Grim alors que Grim veut tuer tous ceux qui osent la toucher ou la regarder), et ne lui saute pas dessus dès qu’il le peut. Oh, et il la respecte en ne l’insultant jamais ! Et l’autrice en fait quoi ? Elle en fait un équivalent du copain gay (il ne la touche jamais comme s’il n’avait pas d’attirance pour elle et à aucun moment c’est vraiment justifié.)

L’image à la fin donne l’impression que la relation amoureuse qui en vaut le coup est celle avec le bad boy et la relation insipide qui ennuie et ne vaut pas le coup est celle avec le gars gentil.

J’ai conscience que Nightbane est de la fiction et que l’histoire répond à une envie de romance fantasmée (et que les lecteurs et lectrices sont pour la plupart conscients que dans la réalité ce sont des comportements dont il faut se méfier). Mais j’avais envie de pousser un énorme soupir. Pour une fois qu’on avait l’occasion d’avoir un autre profil mis en avant avec Oro… Car même si je ne suis pas une grande amatrice de romance je peux fondre devant une histoire d’amour. Vous pourriez me dire que je ne suis pas le lectorat cible et que je devrai arrêter d’en lire… et vous auriez raison !

Le conseil de la bibliothécaire

“Nightbane” est un roman young adult. Je le conseillerai à partir de 16 ans car il contient des scènes de relations sexuelles. Le développement de ce second tome est tourné vers la romance. Avis donc aux lecteurs et lectrices de romantasy (ceux qui veulent avant tout lire de la romance.) Et si vous aimez “Nightbane”, essayez les romans de Sarah J. Maas ou la saga “the five crowns” (“Nightbane” m’a beaucoup fait penser à cette saga.)

Retrouvez “Nightbane” et les autres romans des éditions Lumen sur leur page facebook : Nightbane

Voir tous les livres de la série : Lightlark

Nightbane 2 de Alex Aster édité par Lumen , 2024

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *