Les chroniques de Port-la-Rouille 1

Port-la-Rouille 1

Bienvenue à Port-la-Rouille, la septième ville la plus hantée d’Amérique. Pour y vivre il ne faut pas avoir peur du noir ou des fantômes car ils sont partout ! « Les chroniques de Port-la-Rouille » est le premier tome d’une série de romans d’horreur pour les enfants : «Clackity» (le nom du monstre.) Une belle manière de montrer un personnage qui affronte ses peurs, ses craintes et qui prend confiance en lui et en ses capacités.

Vous pouvez retrouver ces chroniques de Port-la-Rouille en librairie depuis le 11 octobre 2023 (les lecteurs de la médiathèque pourront le lire dès juillet 24.)

L’histoire

Evie vit à Port-la-Rouille chez sa tante depuis la disparition de ses parents. Cette perte l’a traumatisée et la jeune fille s’en remet lentement. Elle en garde des séquelles sous forme de manque de confiance en elle très fort, des crises de panique etc. Elle a aussi une peur bleue que sa tante disparaisse à son tour alors qu’elle aide les gens à lutter contre des fantômes (un peu dangereux parfois.)

Elle décide de la suivre à l’abattoir de la ville, lieu de sa mission actuelle, pour vérifier qu’elle va bien. Là-bas, sa tante disparait. Pour la sauver, Evie fait un pacte avec le Clackity : elle doit affronter le danger de sept maisons, échapper au fantôme d’un tueur en série et sauver sa tante avant la fin du jour.


Retour de lecture

J’avais très envie de le lire depuis l’année dernière (il était d’ailleurs dans ma sélection de la rentrée littéraire jeunesse 2023 sur Youtube). Ayant plusieurs amateurs de romans d’horreur jeunesse, je l’ai acheté pour la médiathèque et lu. Je n’ai pas eu l’emballement espéré, j’attends le retour des jeunes lecteurs. Il est intéressant pour son personnage principal, les épreuves qu’elle affronte qui lui permettent de reprendre confiance et de s’assumer, et son évolution. Chaque maison ressemble à un conte horrifique, ce qui plaira sans doute aux jeunes lecteurs.

Bienvenue à Port-la-Rouille

Port-la-Rouille n’est pas une ville comme les autres. Elle est la septième ville la plus hantée d’Amérique. Ce qui fait peur pour les six villes encore plus hantées, car là-bas vous croisez un fantôme dans quasiment toutes les maisons ou vous connaissez forcément quelqu’un qui a un fantôme. Le décor de cette ville particulière est posé dès le début :

« Presque tout le monde avait un fantôme à la maison ou connaissait quelqu’un qui en avait un. Au cinéma, personne ne s’approchait des deux fauteuils du premier rang toujours occupés, ni du lampadaire de Derry Road qui se mettait à clignoter la nuit si ceux qui passaient en dessous mentaient. Il y avait aussi le miroir du hall de l’hôtel de ville dans lequel on ne se reflétait pas […] Port-la-Rouille était le théâtre de dizaine d’autres phénomènes alarmants si on n’en avait pas l’habitude mais qui, la plupart du temps, étaient inoffensifs. Je dis bien la plupart du temps. »

(Pages 9-10).

Ce qui se trouve à l’abattoir n’a rien d’inoffensif puisque c’est là-bas que se cache le Clackity et le fantôme d’un certain homme veau-vache-cochon.

Les épreuves d’Evie

Pour sauver sa tante, Evie va devoir affronter plusieurs épreuves : rentrer dans des maisons dans un ordre précis et réussir à en sortir vivante. Chacune de ces maisons pourrait être une épreuve de conte. Et chacune d’elle va l’obliger à aller plus loin dans ses ressources intérieures.

Car Evie est plus forte qu’elle ne le pense. Sa tante essaye de le lui dire mais la jeune fille est très mal depuis la disparition et sans doute décès de ses parents. Elle va devoir puiser en elle, dans sa force et son courage, pour s’en sortir.

Une belle manière de parler du deuil, des troubles post-traumatiques, des peurs profondes, de l’anxiété, des problèmes d’image de soi… Ce n’est pas juste un roman d’horreur, c’est aussi l’occasion de montrer une héroïne qui évolue pour aller mieux.

Le conseil de la bibliothécaire

« Les chroniques de Port-la-Rouille » est à destination des enfants dès 10-11 ans (bons lecteurs. Le roman fait presque 400 pages et il est très peu illustré.) Il s’adresse aux enfants qui aiment les histoires de fantômes et les histoires de contes sombres. Le tome 2 est sorti en avril 2024. Je peux aussi vous conseiller de regarder la page dédiée sur le blog aux romans d’horreur pour cette tranche d’âge : romans d’horreur jeunesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *