Passeur de souffle

Passeur de souffle

“Passeur de souffle” est un roman de fantasy qui donne la part belle à l’écologie, la protection de la nature à travers la légende du souffle et l’évolution de personnage en mode quête initiatique. Un one-shot captivant et contemplatif qui se laisse découvrir au rythme de la soif, de la nature et de l’introspection mystique. Un succès mérité sur les réseaux. (Pas seulement pour les ados.)

Un grand merci aux éditions de La Martinière jeunesse pour l’envoi de ce roman en SP. Vous pouvez le retrouver en librairie depuis le 27 octobre 2023.

L’histoire

Bren est né dans le sang et la mort. Une prophétie l’accompagne depuis toujours et lui promet un avenir sanglant et glorieux. Il s’est construit en ce sens, prêt à tout pour réaliser sa destinée. Blessé et rejeté par les siens il croisera la route de Naaï, une esclave sexuelle prisonnière d’un collier de Krystal. Echappée du cocon, lieu où elle est enfermée depuis son enfance, Naaï est prête à tout pour retirer ce collier qui la tue à petit feu. Et si cette rencontre n’était pas fortuite ? Et si tout avait un sens dans la lutte immémorial entre le Sel et le Souffle ?


Retour de lecture

J’ai vu de nombreux bons retours de “Passeur de souffle” sur les réseaux (avec sa couverture simple mais très jolie.) J’ai voulu essayer et je ne suis pas du tout déçue. Il a un rythme bien à lui mais qui, avec la plume de Patricia Hespel, fonctionne très bien. Il est construit comme une quête initiatique des personnages. Il y a peu d’actions, beaucoup d’introspection et de scènes contemplatives. Pourtant il nous propose une histoire de fantasy assez classique dans la forme. Les personnages ne sont pas tous aussi “anti-héros” qu’annonçait mais intéressants dans leur évolution. Univers et personnages sont les points forts de ce roman.

L’univers de “Passeur de souffle”

“Au commencement, quatre troncs gorgés de sève furent plantés aux quatre coins du monde. Boréal, Levant, Austral et Ponant, ils sont les gardiens du Souffle qui les relie et circule en eux. Un et quatre à la fois, ils sont la matrice du monde et sa respiration. Qu’ils viennent à être corrompus par le Sel et le monde en mourra.”

Prologue

Le prologue nous explique comment ce monde s’est créé. Le Souffle et le Sel s’affrontent. Le premier est la représentation de la Nature et de la vie. Le second est tentant, séduisant mais n’apporte que la mort. Il corrompt les choses et surtout cette espèce influençable qu’est l’humanité. Les cités humaines se sont construites autour du Sel et du Krystal, sans savoir que l’un et l’autre sont liés.

L’eau potable se raréfie, des espèces animales disparaissent et les arbres gardiens du Souffle se meurent ou se pervertissent. Certaines femmes, les gardiennes de la connaissance du Souffle, ont alerté. Résultat ? Leur culte est interdit et les hommes les brûlent. L’humanité va-t-elle à sa perte ? Peut-on encore sauver le monde ?

A travers cette histoire, vous l’aurez deviné, “Passeur de souffle” parle d’écologie et de protection de l’environnement. Je ne vais pas décortiquer la métaphore, je vous laisserai la découvrir via votre lecture.

Les personnages du “Passeur de souffle”

Ils sont le second point fort. Vous allez sans doute vous attacher assez vite à Naaï. Ancienne enfant de la forêt elle a été vendue par son clan aux soldats. Depuis, elle est enfermée dans le Cocon, un lieu où des esclaves sexuelles sont séquestrées dans le confort. Elles doivent vivre avec un collier de Krystal autour du cou. Indestructible, seule la mort peut les en défaire. Il se nourrit de sel (transpiration, larmes..) et grossit. Plus il grossit et plus il étouffe les femmes qui le portent.

Naaï s’enfuit du Cocon pour rejoindre une ville où se trouverait un homme capable de la débarrasser de ce collier. Mais à l’extérieur elle connaît la soif et la chaleur. Elle essaiera de retrouver ses connaissances du Souffle.

Au contraire, vous allez sans doute avoir beaucoup de mal à vous attacher à Bren. Violent, colérique, il est antipathique. C’est pourtant lui, de par ses défauts, qui a le parcours le plus intéressant. Sa mère est morte en le mettant au monde, ce que ne lui pardonne pas son père. A sa naissance une prophétie lui a été donnée : il triomphera dans le sang. Il est donc devenu soldat avec l’espoir d’être aimé ou adulé. Il ne connaît pourtant que rejet de la part des autres.

Lors d’un défi pour conquérir les faveurs d’une jeune femme il se blesse. En une fraction de seconde il peut tout perdre. Sa main ne guérit pas de cet étrange mal, son père ne le défend pas, et sa cité veut le punir d’avoir profané un arbre sacré. Il décide de fuir pour prouver ailleurs sa valeur guerrière. Ce voyage ne se passera pas comme prévu.

Le conseil de la bibliothécaire

“Passeur de souffle” est annoncé à partir de 15 ans mais peut aussi très bien se lire par des adultes. Il s’agit du premier roman de fantasy de l’autrice. Il est classique dans sa construction de personnages et d’histoire : une légende, une prophétie, un voyage initiatique, une destinée qui s’accomplit etc. L’originalité se trouve dans le fait que les personnages ne connaissent pas en amont le but de leur quête. Ils le découvrent en chemin. Il peut être un bon premier roman de fantasy pour ceux qui n’ont pas l’habitude d’en lire. Ceux qui aiment l’action, passez peut-être votre chemin. Ceux qui aiment ce genre d’histoire, essayez : “a wilderness of stars”.

Retrouvez “Passeur de souffle” et les autres romans des éditions La Martinière jeunesse sur leur site : Passeur de souffle


Passeur de souffle de Patricia Hespel édité par La Martinière jeunesse , 2023

2 Réponses à “Passeur de souffle”

    1. La couverture est sublime. Je surveille ton blog voir si tu en fais un retour. Je ne laisse pas beaucoup de message mais je regarde tes articles ^^.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *