Inheritance Games 1

inheritance games 1

Imaginez. Un jour vous recevez un héritage colossal d’un milliardaire que vous ne connaissez même pas. Que du jour au lendemain vous devez vivre dans un luxe opulent auprès des petits-fils du défunt… des petits-fils et une famille surpris de cette décision de tout vous laisser. Pourquoi ? Pourquoi vous ? C’est ce que découvre Avery dans « inheritance games 1 ». Et si la solution se trouvait dans une énigme ?

Vous pouvez retrouver inheritance games 1 en librairie depuis le 3 février 2022 (une version avec jaspage sort le 2 mai 2024.)

L’histoire

Avery Grambs est lycéenne et vit chez sa demi-sœur depuis le décès de sa mère. Elle ne roule pas sur l’or et doit régulièrement dormir dans sa voiture afin d’éviter le petit ami violent et toxique de sa sœur. Elle reçoit un jour la visite d’un jeune homme qui lui demande d’assister à une lecture de testament car elle est concernée. Il s’agit du testament de Tobias Hawthorne, un homme multimilliardaire. Personne ne s’imaginait que la famille serait déshéritée au profit d’Avery. Du jour au lendemain tout change pour elle.


« Elle n’a rien, ils possèdent tout, que les jeux commencent ».

Retour de lecture

J’ai lu “inheritance Games” dans le cadre professionnel (sur mon temps libre, je précise toujours) car le libraire que je suis le classait en policier et que j’avais un sérieux doute. Est-ce que l’aspect héritage soudain et promiscuité avec une famille déshéritée et en colère ne justifiait pas une mise en danger d’Avery en forme thriller ? Verdict. Non.

J’ai eu un peu peur de la romance, je reconnais, mais au final, inheritance games 1 se lit très bien. La romance est présente mais encore diluée et à peine naissante. Ce n’est pas encore le sujet de la série qui tourne autour de ce mystère de : pourquoi Avery. J’ai été captivée par le côté énigmes à résoudre. Je comprends l’engouement pour ce roman et je vais me laisser séduire par le tome 2.

Inheritance games : les jeux de l’héritage ?

Un titre qui fait très « hunger games » dans l’idée. Même la phrase sur la couverture (« elle n’a rien, ils possèdent tout, que les jeux commencent ») laisse penser à une enquête palpitante avec des trahisons, des faux-semblants, de l’action ! il faut reconnaître que… pas du tout. C’est même très gentillet dans l’esprit. A aucun moment nous la sentons en danger ou en difficulté.

Sans doute parce que très vite les quatre héritiers sont dépeints comme des jeunes hommes ultra sexy et beaux (comme quoi être riche et beau vont toujours ensemble.) Ils sont aussi mystérieux et un brin abîmés par la vie. Elle est « mystérieusement » attirée par eux et ils ne semblent pas insensibles à son charme. C’est ce que j’ai le moins aimé (mais je ne suis pas ou du moins « plus » le public.)

Elle s’adapte aussi très vite à cette vie. Et on la met en garde que sa nouvelle casquette d’héritière risquait de la mettre en danger mais… pas tant que ça finalement. Il y a bien quelques éléments mais sans plus.

Bref, j’ai nettement préféré le côté jeu avec les énigmes. Mais si vous aimez les romances avec les beaux garçons de ce genre et les histoires d’amour qui s’annoncent compliquées, c’est génial ! même si dans ce tome ça reste encore en surface. A voir si le tome 2 approfondit tout ça en mettant plus d’enjeux dans la romance.

Conseil de la bibliothécaire

« Inheritance games 1 » s’adresse à un public jeune adulte (à partir de 14 ans environ.) Chez nous ce sont les élèves de fin de collège – début lycée qui se l’arrachent. J’ai besoin de voir le tome 2 pour mieux le conseiller (si la romance explose par exemple, ce genre de choses.) En tout cas pas de scène violente ni de scène de sexe explicite (ou non explicite d’ailleurs) dans ce tome. Autre info, il s’agit d’une trilogie. Le tome 4 se déroule 10 ans après les faits de la trilogie.

Voir tous les livres de la série : Inheritance Games

Inheritance Games 1 de Jennifer Lynn Barnes édité par PKJ , 2022

Une réponse à “Inheritance Games 1”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *