Une promesse de givre

une promesse de givre

Une promesse faite, des étendues glacées, des clans de nomades, l’attaque d’esclavagistes, la perte de la liberté et la lutte pour la retrouver, un frère et une sœur séparés, une identité à construire, des devoirs plus importants que des envies personnelles ? … l’une doit survivre dans ces terres de neige et l’autre doit survivre aux hommes. Y arriveront-ils ?

Un grand merci aux éditions Scrineo pour l’envoi de “une promesse de givre” en avant-première. Je l’ai lu il y a déjà deux mois mais j’ai attendu sa sortie en librairie (aujourd’hui, le 12 janvier) pour vous en parler.

L’histoire

Tout commence par l’attaque du clan. Le clan d’Eonak et Leythe est attaqué par un groupe d’esclavagistes venu d’autres contrées. Beaucoup vont mourir et d’autres seront capturés pour devenir des esclaves. Eonak essaie de les retenir le plus longtemps possible pour laisser le temps au plus grand nombre de fuir par la rivière. Mais il se fait capturer. Au début, il ne veut pas se soumettre car il a fait une promesse à sa mère, cheffe du clan avant son décès lors de l’attaque. Mais le meneur de ce groupe entre dans sa tête et cherche à le faire douter de tout.

Sa sœur, Leythe, a fui par la rivière. Mais depuis, elle est traquée et doit à la fois fuir les esclavagistes pour ne pas être capturée et survivre dans ces terres gelées.


Retour de lecture

Je découvrais cette autrice avec ce roman (ce n’est pas son premier) et c’est une très belle découverte. J’ai vraiment apprécié suivre Leythe et Eonak dans leurs aventures ; mais aussi les doutes du jeune homme sur ces conditions de vie, ses croyances et ce que sa mère a mis en place ; ainsi que l’originalité de cette histoire. J’ai très envie de lire son autre roman, enchantée par la plume de Marine Sivan.

Dépaysement garanti

L’histoire racontée et son décor sont le premier point fort du roman. Pour le décor, l’autrice nous plonge dans une taïga gelée que les prémices du printemps réchauffent à peine. Nous sommes immergés dans ce monde, auprès de ces nomades et de leurs mythes.

Pour l’histoire, il y a quelque chose de l’ordre de la construction personnelle, de la quête d’identité. Leythe est un personnage incroyable en ce sens. Seule, loin de la protection de son frère, elle doit survivre dans la neige et le froid. Elle est accompagnée d’une jeune femme pour laquelle elle commence à ressentir quelque chose. Auprès des autres et des situations qu’elle vit, elle acquiert toutes les qualités pour devenir cheffe à son tour.

Leythe et Eonak apprennent et évoluent… chacun a sa manière, et nous assistons à ce phénomène.

Des thématiques fortes

Marine Sivan propose des thématiques fortes, autre point fort du roman à mon sens. Il y a par exemple la violence familiale entre le père qui bat son fils et sa femme, et la mère qui fait tout pour que ses enfants apprennent à se défendre… au point d’être maltraitante à son tour.

Il y a également la relation toxique qui se créé entre Eonak et le chef des esclavagistes, Amarok. Il lui parle d’un autre monde, le sien, et sème le doute dans l’esprit du jeune homme. Ce dernier a fait une promesse et s’y accroche mais il ne reste pas insensible au discours d’Amarok. Cette relation est difficile à cerner : Amarok est-il sincère ou cherche-t-il à manipuler Eonak ?

D’autres thèmes sont abordés (le courage dans l’adversité, le sacrifice pour le bien commun, la remise en question des décisions parentales etc.) mais je vous laisse les découvrir en lisant “une promesse de givre.”

Le conseil de la bibliothécaire

“Une promesse de givre” est à destination des grands ados, à partir de 15 ans environ. Il se lit très bien par les adultes. Il ne s’agit pas d’un roman de fantasy même si la croyance des personnages est bien présente. Il peut être lu comme un roman d’aventure, d’initiation et de passage à l’âge adulte. A lire au chaud sous un plaid.

Retrouvez le roman sur le site des éditions Scrineo : Une promesse de givre.

2 Réponses à “Une promesse de givre”

  1. Des thèmes intéressants en effet pour les grands ados. Je ne connais pas du tout cet auteur et tu me donnes envie de la découvrir surtout si ce n’est pas son premier j’ai plus de chance de la trouver en médiathèque. Merci pour ta présentation toujours intéressante…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *